Séance 09/03/2020

Cette séance est consacré à une reprise plus exhaustive de la notion du medium. Le medium peut être défini comme condition du visible qui relie perception et pensée tout en restant elle-même soustraite à toute tentative de formalisation. Produisant des formes, le medium ne peut être saisis que par les traces, reconfigurations ou déplacements qu’il provoque. En retraçant l’étymologie de ce terme chez Aristote et son traducteur latin Thomas d’Aquin, nous essaions de situer le champ de tension entre empirisme et métaphysique qui accompagne toute tentative de théorisation de ce terme. Dans une lecture du début du troisième chapitre de l’Ulysses, nous étudions l’influence de ce débat sur la littérature de James Joyce. Nous proposons que Joyce fait basculer le problème philosophique vers un principe poétique situé au cœur du langage même. Ainsi, Joyce crée de nouveau corps langagiers portés par le rhytme qui engage l’acte de l’interprétation dans une expérience sensorielle nécessaire à toute compréhension. Cette réflexion sera complétée par une discussion de la fonction de la fiction dans l’écriture des études de cas.

Voici l’enregistrement de cette séance.